Hope, la sonde des Emirats en route pour la planète rouge

Les scientifiques sont perpétuellement dans des démonstrations de force. Alors que tout le monde attend de voir le rover Perseverance de la Nasa, atterrir le 18 février sur la planète rouge, dans son cratère ou en orbite, les Emirats arabes prennent le devant des expéditions. C’est en effet ce 19 juillet 2020 qu’ils lançaient la sonde Hope qui, partie de la terre, devra s’insérer en orbite autour de Mars. C’est simplement une nouvelle hallucinante. C’est cependant, une seconde mission sur les trois prévues par cet État.

Départ réussi de la terre, Hope en route pour Mars

C’est à bord du lanceur Mitsubishi MHI-2A qu’a pris départ la deuxième sonde des Emirats unis. A destination de Mars, Hope débute ainsi son long voyage qui devra faire exactement 7 mois et 493,5 millions de kilomètres afin d'arriver au point de l’expédition.

Cette durée sera la normale si aucune perturbation cosmogonique ne survient lors de son parcours. Elle se met alors en insertion avec l’orbite martienne ‘’ MOI ‘’ qui le rejoindra courant février 2021.

Premier Etat arable et 5ᵉ nation à faire une expédition sur Mars : une première dans l’histoire

« Cette mission sera inédite avec une vraie ambition scientifique », a déclaré avec un air surpris et joyeux, François Forget, directeur de recherche CNRS au Laboratoire de météorologie dynamique de l'Institut Pierre-Simon-Laplace et membre de l'équipe scientifique de la mission.

Dans une conférence de presse, il explique que l’expédition de Hope sera l’une des missions qui offrira à la planète tout entière un aperçu des réalités présentent sur la planète Rouge. Ce sera  « une vue complète du système météorologique dans toutes les régions de la planète à tous les moments de la journée » acclame-t-il. La mission de Hope est en effet de faire une étude sur les variations de climat martien sur toutes les saisons.