Mort de l’instaurateur de la lutte contre le VIH Sida : Jean Dormont

Jean Dormont est un médecin reconnu pour ses nombreuses contributions à l’évolution de la science. Né le 28 septembre 1929, l’étudiant de la  faculté des sciences et de médecine de Paris est un immunologiste de renom. Malheureusement, c’est une triste nouvelle pour le monde scientifique que d’apprendre qu’un aussi grand talent rende l’âme. Du haut de ses 91 ans, le chercheur a eu une carrière exceptionnelle. Découvrons-en plus sur sa Carrière dans les lignes à suivre. 

Les domaines de prédilection du médecin et chercheur Jean Dormont 

Il a fait connaître son nom grâce à son implication clé dans la réalisation de  la transplantation rénale au sein de l’hôpital Necker. Il se démarque ensuite en se spécialisant en immunologie et finit enfin par se donner corps et âme à la recherche contre le sida. Il a poursuivi les recherches sur le VIH Sida et a pu grâce à sa passion et sa détermination aboutir à des essais thérapeutiques qui se sont avérés efficaces contre le VIH.

Le combat du docteur Jean Dormont contre le sida

Il commence ses recherches sur le Sida en 1990 et est nommé directeur de l’agence nationale de recherche sur le Sida où il s’illustre avec brio. En effet, il a pu contribuer à faire accepter le fait que les patients ont la possibilité de participer à des tests thérapeutiques évaluant l’effet d’un traitement sur leurs maladies. Ce qui n'était pas de coutume auparavant. Il fut alors le premier à proposer des directives claires sur le traitement des patients sidéens. 

Une carrière qui fait rêver 

Bien avant de se lancer dans les recherches contre le VIH, il a été très tôt nommé chef au sein de l’hôpital Antoine –Béclère. Étant passionné de la recherche, il entame des travaux sur l'hypersensibilité ou encore sur la fragilité immunitaire de certains patients. Il est ensuite nommé ministre de la Santé entre 1988 et 1990. Pour finir, il s’est aussi vu confier au sein de l’agence nationale de recherche sur le Sida la tâche de conduire des recherches sur le Sida en tant que responsable principale.